Lettre aux dirigeants de mon île

Chers politiciens et politiciennes,

Avant de commencer, je souhaite avant tout dire ceci: je ne suis ni politisée, ni activiste. Je ne suis pas non plus contre le progrès et ma vision, après tout, n’est qu’une vision parmi tant d’autres. Je ne suis pas non plus du genre à m’exprimer ouvertement sur les décisions et actions des « grands décideurs » de notre société. Mais cette fois-ci, je souhaite le faire. Alors pourquoi maintenant me-diriez vous? Et pourquoi pas?

Il y a maintenant 1 mois, j’ai dû revenir dans mon île, un peu en catastrophe, pour l’enterrement mon grand-père. Bien sur, ce moment a été difficile pour nous tous et l’est toujours. Mais voilà, en plus du deuil et comme à chaque retour dans mon « Ti Péi », le spectacle est désolant… Notre île, petit joyau de l’Océan Indien, ne représente pas vraiment le décor de carte postale que l’on vend aux touristes. Alors, oui, il y a les cirques, cascades, rivières, le volcan (on va y revenir d’ailleurs!), les plages et notre magnifique culture. Mais ces joyaux sont gachés par le béton, le béton et encore le béton.

Vous allez certainement me dire qu’il faut investir et développer La Réunion à travers de nouvelles infrastructures. OK. Admettons que l’on ait besoin de plus d’infrasctructures. Pourquoi ne pas rénover les structures existantes?

En revenant, je me suis mise à la place d’un touriste à qui on a vendu la carte postale. Dites, c’est quand la dernière fois que vous avez levé les yeux de votre smartphone et réellement regardé à quoi ressemble le front de mer de St-Denis, je ne parle pas du Barachois touristique mais du magnifique Bd Lancastel bordé de nouvelles constructions qui ne reflètent à aucun moment notre culture, terrains vagues et commerces à l’abandon. Et les déchets! Batteries, poubelles, encombrants… Tout ça se retrouvera tôt ou tard dans l’océan! Vous savez se truc dans lequel se trouve votre cari de poisson préféré! Ce qui m’emmène bien sûr à la « crise requin »!

Ah la crise requin! Quel beau spectacle! En bon humain capitaliste, nous croyons que nous sommes détenteurs de la connaissance ultime mais surtout du pouvoir de contrôle sur tout et sur rien à la fois! Nous exploitons l’abondance que nous offre l’océan tout en la polluant et quand ses habitants se retrouvent sans rien, nous nous étonnons que ceux-ci se rapprochent de nos côtes! J’ai récemment lu qu’en début 2018, la chasse au requin sera ré-ouverte. Pourriez-vous me rappeler qui lequel de ces 2 animaux sont munis d’une conscience: l’humain ou le requin? Je vous laisse méditer sur celà. Peut-être est-ce une question au bac de philo à venir.

Vous rendez-vous compte que vos opinions influencent le monde? Absolument rien à voir, mais une amie m’a raconté une histoire assez marrante. Sa fille est en terminale et bien sur au programme se trouve la philo. Le professeur a demandé à ses élèves: « savez-vous quelle est la différence entre l’humain et l’animal? ». Et vous? le savez-vous? A ce qu’il parrait, c’est la parole, ce système de communication qui nous est propre… Quelle belle connerie! Excusez-moi de ce terme vulgaire mais il a été scientifiquement prouvé que les animaux (et même les arbres!) sont munis d’un système de communication qui leur est propre. La réponse est la conscience mais apprendre à penser n’est plus d’actualité.

Mais revenons à notre île, merveille géologique! Un des joyaux dont on fait la promotion régulièrement est le volcan! Qui dit volcan, dit bien sur la Plaine des Sables! Magnifique paysage qui inspire un environnement lunaire ou martien. Mais voilà, pour s’attirer les subventions européennes et nationales, au lieu d’investir dans l’auto-suffisance ou des projets plus écologiques et durables, la décision est de construire une belle route faite de bitûme… Mais pourquoi pas construire des immeubles tant qu’à faire! Ne pensez-vous pas que cet argent pourrait être utilisé pour rénover les écoles, les infrastructures existantes, etc? Ah oui c’est vrai… J’ai presque oublié un détail… Rénover les structures existantes ne vous permettrait pas d’obtenir plus de subventions et donc de justifier votre petit pouvoir…

Alors continuez comme ça cher politiciens, politiciennes… Détruisez ce qu’il y a de plus beau. Tuez requins et autres espèces en danger. Construisez des routes. Continuez à fonctionner dans un système qui rend l’humain encore plus dépendant à tout les niveaux. Dans le domaine de l’addiction, il existe un terme: la co-dépendance. Grâce à vous, les citoyens ont réussi à ne plus penser par eux-mêmes et sont devenus co-dépendants de vos décisions et actions. Mais n’oubliez surtout pas qu’un jour se seront vos enfants et petits enfants qui vont subir les conséquences de vos actes… pas vous…

Publié par

Je m'appelle Christine et à travers cette passion du yoga, j'espère pouvoir vous inspirer à au moins essayer cette discipline et en trouver les différents bienfaits que j'ai pu observer au fil du temps. Mes autres passions tournent aussi autour du "mieux être": mandalas, cristaux, Reiki et fabrication de tisanes. A bientôt!

2 commentaires sur « Lettre aux dirigeants de mon île »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s