Le Yoga et moi, une histoire de synchronicités

Dans mon post précédent, tu as eu un aperçu de mon parcours mais je n’ai mentionné le yoga que vers la fin!

Ah le yoga et moi! C’est une longue histoire!

On va dire que j’ai commencé « à l’envers »! La plupart des personnes commencent le yoga dans un studio pour l’aspect physique de la pratique. Moi non. A vrai dire, je ne suis pas sportive du tout du tout! La course, le tennis, le volley ou le basket? Non non non! Je n’aime pas ça et n’ai vu quel était l’intérêt de pratiquer un sport de façon intensive. J’ai tenté la pratique du sport en salle de gym mais je n’y ai jamais vraiment trouvé mon compte!

Ma pratique du yoga a commencé par son aspect philosophique et spirituel. J’ai lu pas mal de grands penseurs de la culture indienne, entre autre Jiddu Krishnamurti. J’ai aussi eu un attrait tout particulier pour cette culture, peut être grâce à mes origines. Quoi qu’il en soit, beaucoup de mes lectures m’ont toujours guidée vers cette harmonie de vie à travers le yoga. Mais avant de vraiment m’y mettre « physiquement », il y a eu quelques années, au moins 3!

J’ai assisté à mon premier cours de yoga à l’age de 23 ans. Des copines de boulot m’avait proposé de venir avec elles mais je ne pouvais pas ce jour-là. Elles ont insisté pour que j’essaye car le stress me rongeais et quelques petits soucis personnels me hantaient.

Suite à leur conseil, je me suis tout de même renseignée et me suis inscrite à un cours d’essai d’ashtanga à Dublin. Le cours d’essai en est resté à son statut d’essai! Le cours n’était pas pour les débutants comme indiqué et j’ai eu des courbatures pendant presque 1 semaine.  Par défaut, je me suis tournée vers la méditation et les techniques du souffle pour contrôler mes petites crises d’anxiété.

Mon ami et moi avons ensuite déménagé en Bretagne. Il a rapidement trouvé un emploi dans la restauration mais pour moi les journées étaient quelque peu longues et donc difficiles à supporter. Encore une fois, c’est lors d’un moment très difficile qu’arrive « comme par magie » une newsletter spéciale yoga dans ma boite mail. Mais l’expérience précédente m’ayant marquée, je n’ai pas osé essayer à nouveau!

1 an après notre retour en France, nous avons chacun eu des moments difficiles et nous sommes séparés pour mieux revenir! En attendant, à chaque nouveau coup dur, le yoga se retrouvait là, encore et toujours! Ce n’était déjà plus une coïncidence! Mais encore une fois, je me replie sur mes petites techniques de respirations et méditations! Quoique, j’avance quand même un peu en achetant un bouquin illustré de B.K.S. Iyengar (un grand homme du yoga) avec pleins de postures à effectuer et leurs bienfaits. Mais la pratique régulière est inexistante et le bouquin est plutôt mis sur l’étagère parmi les autres.

On est en 2014, je signe le CDI et l’anxiété de ne pas avoir de boulot 2 mois plus tard s’envole! Déjà ça en moins! Sauf que voilà! Les débuts sur le poste ont été difficiles, l’intégration dans l’équipe aussi, il y avait beaucoup de solitude, bref plein de choses! Et encore une fois, le yoga est apparut de nulle part! J’essaye quelques vidéos en anglais sur Youtube mais ma pratique n’est pas régulière, je ne prends pas le temps de le faire et j’en perds rapidement l’intérêt même si à plusieurs reprises je me laisse rêver à enseigner le yoga! Mais ce n’était qu’un rêve. Je n’ai pas cherché à le concrétiser ni même à savoir ce qu’il faut faire pour y arriver. Et puis, le « sport » n’étant pas pour moi, j’avais toujours cet obstacle mental que je me mettais systématiquement!

Les mois passent. Je prends confiance sur mon poste de travail. La charge augmente, l’effectif de l’équipe baisse. Les projets deviennent plus complexes. Nous nous sommes retrouvés avec mon ami. Il y a des hauts et des bas, comme tout le monde. La famille est loin, très loin. Les regrets d’être partis de Dublin s’éveillent. Et les problèmes de dos (re-)commencent… Quelques lombalgies à cause d’une mauvaise posture et un « poids sur les épaules » énorme.  Un matin, je me réveille complètement bloquée du dos. Impossible de bouger. La douleur s’étends jusque l’orteil : bonjour la sciatique! Résultat: quelques jours d’arrêt, des médicaments qui m’ont retourné l’estomac et une prescription pour une radio.

Pendant les longues journées d’arrêt, ne pouvant pas trop bouger, j’ai joué sur mon téléphone, fait de longues siestes (merci les médocs!) et ai beaucoup lu. Et devines? oui! Exact! Le yoga est là encore et toujours! J’entame alors une recherche pour des cours dans ma ville mais rien. Après le traitement, j’essaye à nouveau les vidéos sur Youtube mais ça n’a pas duré longtemps.

J’ai eu pas mal d’autres épisodes de sciatique mais le dernier remonte à fin 2015 et je t’épargne des épisodes de quasi burn-out mais tu te doutes peut_être que tout est lié! Cette fois-ci, mon médecin ne m’arrête qu’une journée, me file quelques médocs et une prescription de kiné (dont les exercices réveillaient la sciatique…). En parallèle, je recommence ma recherche de yoga dans ma ville. Je ne trouve qu’une adresse et décide de m’y inscrire malgré les contre-indications du kiné! Ce n’est qu’à partir de là que j’ai apprécié le yoga et la pratique des postures! 😀

J’ai pratiqué les cours collectifs pendant quelques mois uniquement mais cette décision d’enseigner le yoga un jour se renforçait à chaque session, à chaque conversations avec ma prof et à chaque lecture personnelle des Yoga Sutras ou autres livres et magazines en relation avec cette passion. A chaque maux, je me retrouvais à chercher le « flow » (ou séquence) à faire pour que ça aille mieux. Et bien sur, à chaque fois, ça allait beaucoup mieux! Dès que j’ai un coup de mou, une petit tour sur le tapis et tout va mieux!

Je ne prétends pas que le yoga est le remède à tout mais pour ma part, il a joué un rôle important dans ma vie:

  • il apparaissait à chaque coup dur un peu comme une solution de lâcher prise me demandant de prendre soin de moi physiquement et mentalement.
  • il m’a aidé à prendre confiance en moi et continues à le faire!
  • il m’aide à reprendre ma vie en main et à changer ce qui ne me plait pas/plus.

Dans mon post sur mon parcours, je t’ai expliqué que cet été, je pars en Inde pour une formation de prof de yoga. C’est la première fois que je fais quelque chose pour mon avenir avec autant de convictions.

Certes, à ce jour, je ne sais toujours pas tenir un Sirsasana (posture sur la tête) sans m’aider du mur mais j’ai cette passion que je souhaite partager en espérant que toi aussi le yoga te soit bénéfique!

A bientôt les yoginis et yogis!

Namaste!

Publié par

Je m'appelle Christine et à travers cette passion du yoga, j'espère pouvoir vous inspirer à au moins essayer cette discipline et en trouver les différents bienfaits que j'ai pu observer au fil du temps. Mes autres passions tournent aussi autour du "mieux être": mandalas, cristaux, Reiki et fabrication de tisanes. A bientôt!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s